Le Red District vu par Oriane

Découverte du Quartier Rouge

Le quartier rouge d'amsterdam
Les lumières rouges des néons vous attirent

Peu après la tombée de la nuit, promenade dans le quartier rouge, célèbre quartier d’Amsterdam à visiter… Son nom évoque les lampes rouges qui l’éclairent, comme l’atmosphère qui y règne.

Des vitrines, éclairées par des néons rouges, présentant des prostituées très peu vêtues et aux positions ou gestes suggestifs se succèdent…

Chacune de ces professionnelles du sexe, plutôt jeunes sont dans une vitrine différente, assise sur une chaise ou un tabouret de bar, immobile ou ondulant lentement.

A l’arrière, un lit ou un futon, un lavabo, des serviettes jetables. Lorsqu’un client entre, un rideau se ferme…

Mon impression sur le Red District

Entre ces vitrines, des sexshops qui vendent de la lingerie provocatrice dont la qualité me semble très moyenne, et toute sorte de sextoys et accessoires en tout genre. Je m’attendais à un peu plus d’originalité voire de qualité dans ces rues spécialisées.

Les lampes rouges du Red District
Bienvenue au Red District

Même impression concernant les enseignes de peep-show et spectacles pornographiques. Leurs entrées m’ont semblé glauques et du coup nous ont fait renoncer à notre idée du départ d’aller voir un spectacle au Casa Rosso, enseigne principale, au Moulin Rouge (rien à voir avec le célèbre cabaret de Paris), ou au Bananenbar.

Ici, l’érotisme ne semble pas avoir sa place, étouffé par le pornographique. Plus lucratif ? Plus recherché ?

L’ambiance dans le Quartier Rouge

L’ambiance dans les rues n’est pas pour autant ni malsaine ni pesante car on y croise finalement peu de clients assoiffés, mais plus de couples ou groupes d’amis qui se promènent, sans doute des touristes. Cette impression est celle d’une visite en début de soirée (20H). Serait-elle la même plus tard dans la nuit ?

Le Quartier Rouge vu par Angel

Est ce vraiment si hot que ça ?

Les vitrines du quartier rouge
Les vitrines du Quartier Rouge d’Amsterdam

Les lumières rouges du Red District, sont visibles à plus de 100 mètres quand vous arrivez par les canaux.
Elles signalent les vitrines et les établissements « érotiques », aux touristes et badauds. Rapidement vous êtes devant une vitrine encadrée de rouge, où une femme en lingerie très sexy et valorisante, vous sourit derrière sa vitre. Les cabines de chaque prostituée du Quartier Rouge sont assez petites : il y a une alvéole marketing de présentation du produit (la femme objet-sexuel), puis derrière, vous apercevez le lit double pas très grand dont la housse de matelas semble être étanche et nettoyable…

La preuve par l’exemple ( pas le mien, hein … )

Un homme avec une casquette, la quarantaine, vient discuter avec une femme. Il toque à la vitrine, elle ouvre, il se cogne la tête dans ‘embrasure. Souvent les « salons » sont en contrebas de la route, comme beaucoup de rez de chaussée des immeubles d’Amsterdam. Quand l’affaire est conclue, le client « pénètre » dans le salon et la prostituée « tire » seulement un lourd rideau rouge pour masquer la suite.

Amsterdam quartier rouge
Bienvenue dans le quartier des putains d’Amsterdam

Deux femmes, la soixantaine, discutent avec les prostituées, et passent de vitrine en vitrine, peut être les services de santé de la ville d’Amsterdam qui font leur tournée d’inspection dans le Quartier Rouge.

98% des passants sont des touristes curieux, de tous âges, en groupe, qui rigolent de vitrine en vitrine. Certains groupes de jeunes mâles s’amusent à démarrer des échanges de coups d’œil et d’expressions équivoques auxquelles la prostituée réponds avec chaleur en montrant une certaine ouverture à aller plus loin dans l’échange.

Les sex-shops du quartier rouge
Les sex-shops du Quartier Rouge d’Amsterdam

Les photos sont interdites et j’ai vu un homme faisant des réglages sur son réflex un peu trop longuement se prendre une bassine d’eau par une prostituée en mode ninja.

Les magasins et les spectacles du Quartier Rouge sont ils à la hauteur ?

Les magasins érotiques ne sont pas très classes, n’espérez pas trouver des tenus ou des accessoires inoubliables. Les sex-shop sont plutôt bas de gamme avec des tenues sexy cheap à 25€, la majorité des produits sont plutôt destinés au touriste qui souhaite un cadeau souvenir érotique, vous n’aurez pas un profond choix de déguisement ou de sex-toys. A noter quelques shops cuir et SM plutôt bien achalandés.

Puis il y a le Moulin Rouge et le Casa Rosso décliné en plusieurs versions : peep-show assez glauque avec des cabines en cercle donnant sur une mini-piste où se trémousse une actrice ou un couple. Dans votre cabine, vous mettrez 2€ dans la fente pour quelques minutes de voyeurisme. Vous avez la possibilité de show en solo, le ticket d’entrée démarre à 20€ puis il faut allonger dans la durée.

Les peeps shows du quartier rouge
Les peep shows du Quartier Rouge d’Amsterdam

Le casa Rosso se décline aussi en théâtre. Le Musée de la Prostitution peut vous permettre de prendre en photo de l’extérieur votre copine dans une vitrine rouge. Bon je sais ce n’est pas très éthique, mais que voulez-vous, il faut bien se marrer un peu.

Bien sûr pour cela vous aurez pris soin de lui payer l’entrée et vous aurez prétexté quelque chose pour sortir dans la rue pendant qu’elle monte dans la pièce rouge… Je sais, je suis affreux, mais quelque part elle a aussi droit à son heure de gloire.

Le Quartier Rouge s’étale autour d’un canal en rues perpendiculaires et parallèles plus ou moins étroites dans lesquelles flottent des odeurs de canabis issues des coffee shops.

A ne pas rater : une œuvre anonyme en bronze est apparue dans le quartier rouge d’Amsterdam, le Golden Torso (main sur un sein). Une autre œuvre mérite un détour : la statue Belle (prostituée en vitrine) en signe de respect pour les professionnelles du sexe.

A savoir : pour les voyageurs roots vous avez l’Hôtel Coffee Shop qui propose le gite et le « couvert » en bordure du Quartier Rouge, vous n’aurez même pas besoin de sortir de l’hôtel pour aller au coffee shop !

Qu'en penses tu ? Laisse ton commentaire